Nocturne#10
Partager
Mardi 19 Mars dernier se déroulait la 10ème Nocturne de FEDEREC. Elle avait pour sujet « La recyclabilité des plastiques : état des lieux et recommandations ».

Christophe Viant, Président de FEDEREC Plastiques initiateur de cette Nocturne, a accueilli comme intervenants ; Sébastien Petithuguenin, Directeur Générale PAPREC Group ; Marc Madec, Directeur du Développement Durable de la Fédération de la Plasturgie et des Composites ; Joséphine Copigneaux, Responsable Marketing et Frédéric Bourbon, Directeur Recherche et Développement de Werner&Mertz France (dont les produits sont connus en France sous la marque Rainett) comme intervenants.

Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura Sciences, journaliste, auteur, conférencier et formateur RSE était également présent afin de dédicacer son nouveau livre : « Survivre au péril plastique »

La filière Plastiques, représente 900 000 tonnes de matières collectées et plus de 196 M€ de chiffre d’affaires.

Pour Christophe Viant, « L’industrie du recyclage permet de faire des déchets la 7ème ressource de notre planète. Elle est une industrie d’avenir et un maillon incontournable de l’économie circulaire sans qui la transition écologique ne peut aboutir ».

Pour Sébastien Petithuguenin de PAPREC, « La profession a besoin de faire sa révolution. Aujourd’hui, pas demain. L’époque est intéressante de ce point de vue. On passe, dans la plasturgie, d’une logique d’innovation pure à une logique où la fin de vie des produits est prise en compte dans les cahiers des charges »


Pour Marc Madec de Fédération de la Plasturgie et des Composites, « Les plasturgistes ne pourront pas mener cette mutation tout seuls. C’est tous les acteurs de la chaîne qui doivent agir ensemble. Les transformateurs sont majoritairement de petites structures qui ont, en outre, besoin d’être accompagnées. De nombreuses filières comme celle des films agricoles n’auraient pas vu le jour sans les subventions de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie. Nous en appelons au gouvernement et à l’Europe pour lancer un grand plan d’investissement »

Pour les intervenants, afin d’optimiser le recyclage, il faut limiter le nombre de résines, interdire certains complexes/adjuvants et obliger les metteurs en marché à faire valider la recyclabilité d’un produit avant sa mise en marché. L’éco-conception permet de réduire les impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie. Cela oblige le fabriquant à penser à la fin de vie de son produit.

Pour Joséphine Copigneaux de Werner&Mertz France (Rainett), « Nous nous intéressons aux emballages de nos produits depuis une dizaine d’années et menons une vraie démarche d’écoconception, dans une logique « Cradle to Cradle » (C2C), depuis 6 ans. Nous atteignons aujourd’hui un taux d’incorporation de plus de 99 % pour le polyéthylène téréphtalate (PET) et commençons à travailler sur des bouchons en polypropylène (PP) recyclé. Notre défi désormais est d’augmenter les taux pour nos bouteilles en polyéthylène haute densité (PEhd) destinées aux professionnels, le principal frein étant le manque de gisement. Tout cela demande des investissements conséquents, mais nous considérons qu’il en est de notre responsabilité de montrer la voie »

Dans le cadre des dernières nouveautés de la stratégie digitale de FEDEREC, la nocturne était également diffusée en live via Periscope sur Twitter. Vous avez été très nombreux à visionner la nocturne. Un grand merci à tous les participants !